Rappels d'électrocinétique


Sylvain Tisserant - ESIL



Retour au plan du cours
Index

Lois de base

  1. Dipôle électrocinétique
  2. Puissance électrique reçue par un dipôle
  3. Lois de Kirchoff
  4. Associations de dipôles
  5. Résistances
  6. Sources de tension et de courant
  7. Dipôles non polarisés
  8. Principe de superposition
  9. Théorèmes de Thévenin et de Norton
  10. Théorème de Millman

Avertissement : L'objet de ce chapitre n'est pas de démontrer rigoureusement tous les résultats supposés connus de l'électrocinétique. Il s'agit plutôt d'un aide-mémoire rappelant les principales lois utilisées pour la mise en équation des circuits électriques.


Principe de superposition

Lorsqu'il ne contient que des dipôles linéaires, la réponse (courant et tension dans chaque branche) d'un réseau comportant plusieurs sources indépendantes (de tension et/ou de courant) est égale à la somme des réponses que l'on obtiendrait en considérant séparément chacune de ces sources.

Pour chacune des sources indépendantes, on étudie la réponse du circuit les autres sources indépendantes étant "éteintes". Par contre, les sources commandées restent toujours actives. Le principe de superposition est une conséquence directe de la linéarité du réseau.

Une source de tension idéale "éteinte" est remplacée par un court-circuit (e = 0 "i). Une source de courant idéale "éteinte" est remplacée par un circuit ouvert (iS = 0 "u).

Considérons un circuit comportant n dipôles dont N sources de tension ou de courant indépendantes. L'état électrique de ce circuit, ou sa réponse, peut être caractérisé par l'ensemble des intensités des courants traversant chaque dipôle et des tensions aux bornes de ceux-ci :

Nous pouvons calculer N états partiels en considérant chacune des N sources en service seule les autres étant "éteintes" :

Le principe de superposition permet d'écrire la réponse complète à partir des états partiels :

soit :


Page précédente
Page suivante

Dernière mise à jour : par Sylvain Tisserant